arts appliques
Please do not change this code for a perfect fonctionality of your counter arts appliques
mon compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 25 décembre 2015

Derain 1905 / Avec Matisse à Collioure

André Derain connaissait Matisse depuis les dernières années du 19ème siècle : ils s'étaient fréquentés à l'académie Carrière , notamment en copiant des tableaux au Louvre .

On l'a vu , pendant 4 années , les premières du 2O ème , les recherches artistiques avec De Vlaminck avaient été profondes et assidues . Mais au cours de l'année 1905 Matisse proposa aux deux amis de le rejoindre à Collioure : " les couleurs y sont tellement lumineuses !" . De Vlaminck refusa " les ciels de l'Ile de France me conviennent ..." André Derain accepta l'invitation .

Cette année 1905 fut alors l'occasion pour Derain de définir son style : couleurs vives , dessins simplifiés , compositions claires  . C'était le fauvisme dans tous ses états !

1905  collioure le séchage des voiles K.jpg

Collioure : le séchage des voiles

C'est l'une des premières oeuvres peintes à Collioure . Pour l'artiste , c'est une émotion nouvelle . Ce qui est nouveau ici , c'est l'interprétation de la lumière avec l'absence totale d'ombres et l'utilisation du blanc de la toile pour traduire l'éblouissement de midi .Quant aux lignes elles oscillent entre arabesques ( mer et terre) et rectitudes ( à droite la tour séparée de la montagne )

1905  le port de collioure.jpg

le port de collioure

le blanc de la toile est utilisé pour définir le cheval ( en bas à droite ) .Il sert aussi à montrer l'éblouissement du soleil sur la mer

1905 le port de collioure.jpg

le port de collioure

Par leur verticalité les mâts rejoignent la tour de l'église et la montagne , au delà de la mer . Un peu d'animation sur la toile :les taches lumineuses que sont  les mousses au premier plan et les  bateaux rangés sur le sable .

1905 autoportrait à la casquette.jpg

autoportrait à la casquette

Derain face à lui même : " quel est le moyen d'expression le plus apte à surmonter le conflit entre le dessin et la couleur ? "

 

Commentaires

Finalement, j'aime bien le fauvisme!
Joyeux Noël Gil, tu bosses les jours fériés! Et merci pour tes superbes rubriques. Bises. Francine

Écrit par : sister for ever | vendredi, 25 décembre 2015

d'accord avec madame sister , le fauvisme , c'est pas mal . ...

Écrit par : pierre | vendredi, 25 décembre 2015

moi aussi , comme me sister j'aime bien le fauvisme !

Écrit par : pierre | vendredi, 25 décembre 2015

collioure , c'est lumineux !

Écrit par : molinette | vendredi, 25 décembre 2015

Les commentaires sont fermés.