arts appliques
Please do not change this code for a perfect fonctionality of your counter arts appliques
mon compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 25 avril 2016

Henri La Thangue (1859.1929) / l'anglais réaliste !

Voilà un anglais de la banlieue londonnienne , formé d'abord à l' Académie royale ,avant de rejoindre l' Ecole des Beaux Arts de Paris .

Voici donc La Thangue arrivé sous l'influence des paysagistes de plein air . Avec un intérêt de plus en plus prononcé pour la peinture réaliste , notamment rurale .

Gathering-Bracken-by-Henry-la-Thangue.jpg

le ramassage de la fougère

des tons chauds et une réelle maîtrise des ocres .

Mowing-Bracken-by-Henry-la-Thangue.jpg

le fauchage des fougères

Dans les tonalités du tableau précédent .

rassembler la laine.jpg

la récupération des brins de laine

Rien ne doit se perdre !

Some-Poor-People-by-Henry-la-Thangue.jpg

les pauvres gens

la Thangue n'était pas insensible à la pauvreté des campagnes . Et il met souvent en scène les humbles .

Traveling-Harvesters-by-Henry-la-Thangue.jpg

les moissonneurs rentrent à la maison

La lassitude de la journée est palpable .Pour rentrer à la chaumière les paysans ont dû franchir un cours d'eau , car on voit , au second plan , le passeur s'éloigner .

Commentaires

découverte d'un inconnu . Bien dans le genre .

Écrit par : elodie | lundi, 25 avril 2016

dans la famille de Millet .

Écrit par : fiber | lundi, 25 avril 2016

le premier tableau est remarquable . Quel travail dans les ocres ! Un véritable nuancier !

Écrit par : klaus | lundi, 25 avril 2016

de beaux témoignages .

Écrit par : dan | lundi, 25 avril 2016

ça c'est vrai !

Écrit par : mère denis | lundi, 25 avril 2016

Si j'avais vécu à cette époque là, il m'aurait fallu de l'entraînement pour faire tous ces travaux. Quand je fais 2 h de travail au jardin, 3 jours de suite, j'ai du mal à récupérer. Je n'ai pas été une habituée de ces travaux. Je pense qu'il faut commencer jeune. Après cela devient une habitude. Mais le faire quand on a passé 60 ans...

Écrit par : elisabeth | jeudi, 28 avril 2016

Les commentaires sont fermés.