arts appliques
Please do not change this code for a perfect fonctionality of your counter arts appliques
mon compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 07 mars 2016

Maurice Utrillo (1883 1955) / Une vie de cabosses ...

Une vie de cabosses que celle de Maurice ... Né de père inconnu , alcoolique à 18 ans , 9 fois interné pour éthylisme ,marié sur le tard  (51 ans ), surveillé et poussé à peindre par son entourage .

Paradoxalement l'oeuvre de cet artiste "maudit" , bafoué , injurié , battu (dans les bagarres , c'était le freluquet ...) n'est pas noire comme on s'y attendrait . Teintés parfois de naïveté , ses tableaux recèlent un certain optimisme . C'est patent dans sa dernière période , la  colorée , de 1922 à 1955 , où dominent les tonalités vives et gaies .

Maurice est né un lendemain de Noël à Montmartre ... On ne sait pas qui est le père . Sa maman Suzanne Valadon avait alors 18 ans ( elle deviendra une artiste peintre reconnue ) et de nombreux amants passaient dans son lit ...

Alors ? Certes le peintre catalan Miguel Utrillo , le reconnut en 1891 et lui donna son nom , mais ... Certains disent encore que le père biologique serait Toulouse-Lautrec.   Va savoir , Charles !

La mère ayant une vie dissolue auprès des peintres dont elle était modèle et maîtresse, ne pouvait s'occuper de son jeune garçon . Il fut donc confié à sa grand mère . Indulgente , trop , comme le sont souvent les grands parents .

A  18 ans Maurice était déjà alcoolique . S'en suivent violence et démence . Internement . Et ce sont ses occupations thérapeutiques qui vont révéler son talent . Sa carrière va commencer , encouragée par les nombreux artistes que l'on peut rencontrer à Montmartre .

le lapin agile sous la neige.jpg

le lapin agile à Montmartre

On dit  qu'Utrillo est le peintre de Montmartre . Pendant toute une période , que l'on appelle " la période blanche " il peignait des formes aux teintes blanches .Et il liait ses couleurs à l'aide d'un mélange de colle et de poudre de craie .

la rue tholozé à Montmartre.jpg

la rue Tholozé à Montmartre

Maurice aimait cerner ses volumes à l'aide d'un graphisme soutenu et rectiligne .

impasse trainée à Montmartre.jpg

l'impasse trainé à Montmartre .

Nul mieux que Maurice ne sut restituer le charme désuet des ruelles et recoins de la butte .

l'hiver 2.jpg

l'hiver à Montmartre .

l'hiver.jpg

l'hiver sur la butte

Maurice se régale avec" les blancs"

 

 

 

Commentaires

j'aime beaucoup ce que fait le gars maurice ...Mais quelle vie de cabosses comme tu le dis cher Gil

Écrit par : mère denis | lundi, 07 mars 2016

c'est un vrai titi parisien ... un poids plume ! sûr que lorsqu'il se mêlait de bagarres il était trop léger ...

Écrit par : mauline | lundi, 07 mars 2016

l'alcoolisme de maurice . Est ce vraiment la faute de la grand-mère ? trop facile .

Écrit par : elodie | lundi, 07 mars 2016

'"hiver à montmartre " , c'est mon préféré .

Écrit par : oreste | lundi, 07 mars 2016

joli choix que ce peintre , Gil . La classe , car il n'a pas eu beaucoup de formation !

Écrit par : hubert | lundi, 07 mars 2016

Bonsoir Gil. Des peintures qui valent le coup. Les traits sont bien droits. Il avait du talent.

Écrit par : elisabeth | mardi, 08 mars 2016

C'est vrai que quand on dit Utrillo on dit aussi Valadon, et on pense Montmartre...
Je suis allée au Musée Montmartre à l'automne - leur ancienne maison. Cela reste un endroit magique, un des plus beaux du Paris authentique...
Très doué, Maurice... Je l'aime beaucoup...

Écrit par : sister for ever | samedi, 19 mars 2016

Les commentaires sont fermés.