arts appliques
Please do not change this code for a perfect fonctionality of your counter arts appliques
mon compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 12 décembre 2016

Edgar Degas (1834-1917) : une formation classique !

1855 auto lv 70.jpg

 

 

Hilaire , Germain,Edgar De Gas de son vrai nom, naquit dans une famille de la haute bourgeoisie  et n'eut donc pas , comme nombre d'artistes peintres ,à connaître la misère .

Noble et banquier , le père était un amateur d'art éclairé et ce fut un des premiers à faciliter la carrière du fiston : ne fit il pas aménager un atelier de peinture dans sa propre demeure ?

Comme tout fils de bonne famille Edgar entreprit des études ( de droit ) , mais très vite il se retrouva à l' école des Beaux Arts où il acquit la maîtrise du dessin qui allait constituer une caractéristique majeure de son art .

 

autoportrait en 1855

 

1855 rené le frère . D 40.jpg

1855 René De Gas

En 1853 , après son bac de lettres , Edgar s'inscrivit à la fac de droit et en même temps prit une carte de copiste au Musée du Louvre .Cette carte lui permettait d'étudier les maîtres anciens .

A ses débuts , Degas (il a tenu à abandonner sa particule de noblesse) peignait beaucoup de portraits  , notamment ceux des membres de  sa famille qui ont rapporté " il fallait infatigablement poser ..."

1857 achille degas K.jpg

1957 Achille

Achille était un autre frère d'Edgar , représenté ici en uniforme de "cadet de la marine" . Avec ce sévère portrait du frangin , Edgar suivait la tradition d'Ingres , sa grande idole en peinture .

1857 le  grand père Hilaire . D 40.jpg

1857 Hilaire De Gas , le grand père

En 1856 , Edgar avait rejoint son grand père Hilaire à Naples , un homme à la forte personnalité qui avait fondé la Société familiale .

1857 mendiante romaine k.jpg

1857 la mendiante romaine

En Italie , après le Naples de son grand père , Degas  se retrouva à Rome où il copiait les oeuvres des maîtres italiens dans les églises et  les musées .  Son père l'encourageait " Travaille , tu as une belle destinée devant toi !"

Le tableau ci-dessus   a été peint pendant les 5 ans passés en Italie . Le jeune artiste s'intéressait beaucoup à la vie populaire .

 

Commentaires

Il a bien fait de continuer dans cette voie, et son père a été très sympa de l'encourager. Bonne soirée Gil, et passe de très belles fêtes de fin d'année ! bisous.

Écrit par : Elisabeth | jeudi, 22 décembre 2016

Les commentaires sont fermés.