arts appliques
Please do not change this code for a perfect fonctionality of your counter arts appliques
mon compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 19 décembre 2016

fancisco de Goya (1746-1828)/ " Peintre du roi" certes , mais pas que ... (1)

0 1826 Vicente_López_Portaña_-peint goya.jpg

 

La grande période royale de Goya s'étendit sur une vingtaine d'années, de 1786 à 1808. . C'est l'arrivée au pouvoir de Charles IV et de son épouse Marie-Louise ( pour lesquels le peintre travaillait depuis 1775) qui lui valut cette bonne fortune et le titre prestigieux de " peintre de la Chambre " .

Mais  l'artiste , issu d'une famille modeste, avait toujours eu un regard ému et compatissant pour les humbles de son temps . C'est en usant d'une technique  de gravure à l'eau forte qu'il fit éditer des planches sur des thèmes où se mêlaient sarcasmes ,ironie et réquisitoires . Et cela ne plaisait pas à tout le monde !

 

1826 Goya par Vicente Lopez

 

 

 

1798 .les femmes violentées 35.jpg

les femmes violentées

Dénonciation de la violence faite aux femmes ...Le coupable se cache derrière une robe de moine . Seul le visage féminin est mis en valeur .

1798.l'infamie. 35.jpg

l'infamie

Les personnes jugées par l'inquisition devaient porter publiquement le bonnet de l'infamie . Un témoin raconte "avoir vu  une prétendue sorcière  obligée  de défiler en ville , nue jusque la ceinture ..."

1798 l'orgueil... 39.jpg

l'orgueil

L'artiste raille ici l'orgueil des hidalgos  , cette petite noblesse sans argent qui trouvait indigne de travailler !

1798 le sommeil 34.jpg

le sommeil

Des visages de cauchemar  menacent l'endormi ...

Old-Beggar-with-a-Majaby-Francisco-de-Goya.jpg

 

les mendiantes

La-Pena-de-Franciaby-Francisco-de-Goya.jpg

la peine de mort

Prison-Scene-by-Francisco-de-Goya.jpg

Prisonniers dans la cellule

 

 

 

Commentaires

On est tout à fait dans le sombre et le sordide.

Écrit par : Elisabeth | jeudi, 22 décembre 2016

Les commentaires sont fermés.