arts appliques
Please do not change this code for a perfect fonctionality of your counter arts appliques
mon compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 17 mars 2017

Gustave Caillebotte / l'ami des impressionnistes .

1876 Martial son frère . D 104.jpg

1876 le jeune homme joue du piano

1874 , drame dans la famille : décès du père   .Personne ne reprend les affaires . Voilà les enfants rentiers . Parmi ceux ci Martial avec lequel Gustave va dorénavant vivre .

Les deux frères resteront très proches l'un de l' autre . L'un peint , l'autre photographie ...

Ensemble , ils se passionnent également pour la philatélie  ( une collection est commencée qui sera vendue 400.000 F dans les années 90  !!!)  et la voile .

Le tableau ci-dessus rappelle que Martial est aussi un pianiste de talent : n'a t il pas , dans sa prime jeunesse créé une suite importante de pièces pour orgue et orchestre ?

1877 . la maman D 103.jpg

1877 : madame Mère

La maman est ici peinte dans son environnement bourgeois .

Elle devait décéder en 1878 laissant encore plus désemparé Gustave qui  après son père disparu en 1874 avait eu la douleur de voir mourir en 1876 ,René son frère cadet.

Dorénavant , avec ses frères Martial et Alfred , Gustave se retrouvait à la tête d'une immense fortune .

1876 après midi à la campagne.jpg

1876 un après midi à la campagne

Une vision typiquement impressionniste du peintre qui a sorti son chevalet en plein air  pour figurer un moment d'une vie bourgeoise de sa mère , sa tante et une amie

1876 le déjeuner D 126.jpg

1876 le déjeuner

Intérieur bourgeois encore : un servant assure la domesticité ...

Avec la maman en arrière plan .

Observe la façon dont est montée la table : elle provoque une impression de profondeur ce qui est très caractéristique des tableaux de Caillebotte .

1876 G._Caillebotte_-_Les_orangers.jpg

1876 les orangers

 

 

 

Commentaires

Témoin de son temps. C'est très beau à regarder.

Écrit par : Elisabeth | dimanche, 26 mars 2017

Les commentaires sont fermés.